Skip to Main Content / Passer au contenu
 

Bibliothèque de ressources

Taxonomie

La tomate, le poivron, la pomme de terre et l’aubergine appartiennent aux plantes à fleurs de la famille des solanacées. Les solanacées comprennent plus de 3000 espèces, dont plusieurs sont exploitées commercialement. Même s’il y a plus de 7000 variétés de tomates, elles représentent toutes une seule espèce de tomate cultivée, S. lycopersicum.

Quel Est Son Véritable Nom?

Classification taxonomique de la tomate

Règne : Végétal

Embranchement : Angiospermes

Classe : Magnoliopsida

Ordre : Solanales

Famille : Solanacées

Genre : Solanum

Espèce : S. lycopersicum

Les tomates ont eu plusieurs noms scientifiques au fil des ans, y compris Solanum lycopersicum et Lycopersicon esculentum. On pourrait se demander pourquoi. C’est parce que les gens pensaient que les tomates étaient liées à d’autres plantes. Au début des années 1700, Linnæus a classé les tomates dans le genre Solanum en se basant sur leurs caractéristiques visibles. Au milieu des années 1700, Philip Miller, un autre botaniste qui n’était pas d’accord avec le classement de Linnæus, a classé les tomates dans le genre Lycopersicon. Il pensait que les tomates appartenaient à un genre différent des autres espèces de solanacées toxiques. Plus récemment, les taxonomistes ont reclassé l’espèce, la remettant dans le genre Solanum en se basant sur des informations génétiques. Cette histoire de la classification des tomates montre que les connaissances scientifiques ne sont pas statiques, qu’elles changent constamment lorsqu’on dispose de nouvelles informations.

Origines

Les plants de tomates sauvages viennent de la région des Andes en Amérique du Sud, qui comprend aujourd’hui le Pérou, la Bolivie, le Chili et l’Équateur. On croit que les tomates ont d’abord été cultivées par les Aztèques et les Incas dès 700 apr. J. C. Le goût et la taille des tomates cultivées à cette époque étaient très différents de ce que nous connaissons aujourd’hui (voir la figure 1).

On ne sait pas exactement comment ni qui a introduit les graines de tomates en Europe, mais au 16e siècle, des références aux tomates ont commencé à apparaître. La domestication a eu lieu dans toute l’Europe au 18e et au 19e siècle.

Il n’existe pas de preuve claire concernant son introduction en Amérique du Nord, mais on estime que la tomate est apparue au 16e ou au 17e siècle. Au milieu du 18e siècle, les tomates étaient cultivées, mais pas largement consommées aux États-Unis, car les gens croyaient qu’elles étaient toxiques puisqu’elles appartenaient à la famille des solanacées. On rapporte qu’au début des années 1800, un Américain a consommé publiquement des tomates, montrant ainsi à tous qu’elles n’étaient pas toxiques. Même après que leur innocuité ait été établie, la popularité des tomates a pris du temps à s’établir parce que beaucoup de personnes les trouvaient trop acides.

Domestication

Les tomates ont de nombreuses formes, couleurs et tailles différentes (voir la figure 2). Les variations sont attribuables à des processus naturels et à l’être humain qui a procédé à une sélection artificielle (aussi appelée reproduction sélective). Les tomates ont été cultivées pour de nombreuses caractéristiques comme le rendement, la durée de vie, la résistance aux ravageurs, le goût, la taille et la forme des fruits, la couleur, la taille des graines et la masse ainsi que la valeur nutritive.

À la fin du 19e siècle, les tomates étaient cultivées par de nombreux agriculteurs et jardiniers. Ces personnes étaient en mesure de conserver les graines des tomates qu’elles produisaient et de les planter d’année en année pour cultiver plus de plants. Cette pratique de conservation des semences a conduit à ce que nous appelons maintenant les variétés de tomates anciennes. Ces plants produisent des tomates ayant des variations étonnantes en ce qui a trait à la forme, à la taille et à la couleur. Les variétés anciennes sont des plantes génétiquement pures et gardent donc les mêmes caractéristiques que les plantes mères.

La production commerciale entamée au début du 20e siècle a entraîné l’apparition de variétés de tomates hybrides. Elles sont le résultat du croisement de deux variétés de tomates différentes. Les hybrides possèdent souvent les meilleures caractéristiques de chacune des plantes mères et sont donc très recherchés. Les agriculteurs commerciaux qui cultivent des tomates hybrides sont incités à ne pas utiliser leurs propres semences et tenus de se procurer les graines auprès d’une entreprise de semences. L’objectif est de s’assurer que la qualité de la tomate est constante pour les épiceries et les transformateurs d’aliments.

Génétique De La Tomate

Plus récemment, en raison des progrès de la génomique, les scientifiques ont découvert plus d’information sur les gènes responsables de certaines caractéristiques comme la couleur et la taille. Ils ont également été en mesure de créer de nouvelles variétés de tomates grâce au génie génétique. Cela peut se faire de plusieurs façons, mais en général, les gènes sont modifiés de façon à pouvoir observer le trait ou la caractéristique que les scientifiques recherchent.

De la modification génétique au génie génétique - CurioCité

Un exemple célèbre d’une tomate génétiquement modifiée est la « FlavrSavr », qui est devenue la première tomate génétiquement modifiée vendue dans le commerce en 1994. Grâce au génie génétique, ce cultivar de tomate ne mûrissait pas aussi vite et ne ramollissait pas aussi rapidement que la tomate classique, ce qui facilitait la récolte et le transport sans risque d’endommager le fruit. En fin de compte, la tomate « FlavrSavr » n’était pas rentable à cause de son coût élevé de production et de distribution. Elle a également fait l’objet d’une attention médiatique négative parce qu’elle était un organisme génétiquement modifié, ce qui a entraîné son retrait du marché. Bien qu’aucune tomate commerciale génétiquement modifiée ne soit cultivée dans le monde aujourd’hui, les phytogénéticiens cherchent en permanence d’autres façons de contribuer au choix des caractéristiques souhaitables des tomates. Le séquençage récent du génome du cultivar de tomate « Heinz 1706 » en 2012 contribuera aux futurs efforts de sélection des tomates.

Glossaire

Classe

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Des exemples de classe comprennent les plantes dicotylédones et monocotylédones.

Cultivar

Chez les plantes, il s’agit d’une variété qui a été produite par sélection artificielle.

Domestication

Adaptation des plantes ou des animaux sauvages pour l’utilisation humaine.

Embranchement

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Des exemples d’embranchement comprennent les plantes à fleurs ou angiospermes.

Espèce

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Une espèce est un groupe d’organismes capables de se reproduire entre eux et de produire une descendance.

Famille

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Un exemple d’une famille est les solanacées.

Gène

Élément de l’ADN contenant les informations qui déterminent les caractéristiques ou les traits d’un organisme vivant.

Génie génétique

Ensemble de techniques qui permettent la modification génétique en laboratoire comme l’ajout ou la supression directe d’un gène.

Génome

Ensemble complet des gènes d’un organisme.

Génomique

L’étude des génomes.

Genre

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Un exemple de genre est Solanum, auquel les tomates appartiennent.

Linnæus

Carl Linnæus (1707-1778) était un botaniste suédois qui est considéré par de nombreuses personnes comme « le père de la taxonomie ». Il a créé le système de nomenclature pour la classification de toutes les êtres vivants, qui est la base de la méthode de classement des organismes aujourd’hui. Pour en savoir plus sur Linnæus et sa taxonomie, lisez le document d’information La classification de la vie : de la taxonomie linnéenne au code-barres génétique dans CurioCité.

Ordre

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Un exemple est l’ordre des Solanales, qui contient la famille des solanacées.

Règne

Terme utilisé dans la classification des organismes vivants. Un exemple est le règne végétal ou les plantes.

Sélection artificielle

Aussi appelée reproduction sélective. Il s’agit de la reproduction intentionnelle d’une plante ou d’un animal dans le but de sélectionner des traits de caractère spécifiques, à savoir la couleur, la taille, la forme de la tomate, etc.

Taxonomie

L’identification, la désignation et la classification des organismes vivants.

Variétés de tomates anciennes

Les graines de ces plants sont transmises de génération en génération et sont le résultat d’une plante génétiquement pure. Ces plants peuvent être pollinisés sans aide humaine.

Variétés de tomates hybrides

Elles sont issues du croisement de deux variétés de tomates différentes qui possèdent souvent les meilleures caractéristiques de chacune des plantes mères.

Références

Ressources Externes